AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fiction] Terranoïa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LegendRâ
Nouveau(elle) Venu(e)
Nouveau(elle) Venu(e)


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: [Fiction] Terranoïa   9/12/2015, 15:55

Bonjour!

Voici une fiction que j'ai créé, donnez-moi votre avis!

Merci, et bonne lecture. (bon je sais c'est court mais ça n'est que le début!).

Chapitre 1- Ca ne pouvait pas durer

« C’était très dur à accepter. Forcément, on avait régné sur cette planète pendant des millénaires, ce n’était pas pour tout perdre. Alors maintenant, vois-tu, c’est la haine qui les poussent à faire ça. Ce sont des Survivalistes. Ils vont nous aider à nous débarrasser d'eux. »
Ce sont ces parole qui lui sont restées en tête. Celles de son Grand Père, avant qu’il ne soit « interporté » vers la dimension Oldagma. Son grand père, jugé comme « inutile au grand Développement ». Il est parti maintenant. Mais il fallait rester actif.

Rester actif, sous peine d’exil, voire de mort. Il fallait les aider. A se développer, à régner. Mais ils n’étaient pas venus seuls. Ils avaient emportés avec eux toute une flopée de virus encore inconnus. Eux, ils ne risquaient rien. Mais nous, simples humains, sommes exposés à tous les dangers. Mais ils devaient nous garder. Ils n’en seraient pas là sans nous. Il fallait donc expérimenter des traitements, et qui dit expérimenter dit cobaye. Vous l’aurez deviné, nous avons été leurs cobayes. Mais ça, c’était il y a quelques temps, à l’époque de son grand père, vers 3200. Maintenant que nous sommes quasi-immunisés à toutes les maladies présentes sur Terre, nous pouvons travailler. Nous devons extraire de l’or, abondant sur leur planète, mais rare sur la notre. Ils se nourrissaient essentiellement d’or. C’était leur seul point faible. Il arriverait bien un moment où il n’y aurait plus d’or. Que nous feraient-ils à ce moment là? Nous transfèreraient-ils sur leur planète? On ne sait pas. Mais ce que l’on sait , c’est que la fin est proche. Comme prédit par les scientifiques il y a bien longtemps, il arriverait un moment où le Soleil s’éteindrait. Il grossirait jusqu’à englober toutes les planètes du systèmes solaire, puis deviendrait minuscule, pour enfin exploser. Là encore, avaient-ils prévu quelques chose? Aucune réponse ne nous est parvenue. De toute manière, aucun contact n’est possible avec eux. Ils ne sont pas venus ici pour négocier.


Ce matin, Totoroshi ce réveillait comme durant tous les autres matin, au son du Wakingu, la sirène du travail. C’était l’un des rares a vivre encore dans ces maisons traditionnelle japonaises, la plupart ayant été détruites à l’arrivée de ce que l’on appelait au Japon les Eirians. Ils avaient remplacés ces dernières par des sortes d’immeubles sans fenêtres où vivaient les humains. Ils en avait installé sur toute la planète. Totoroshi travaillait dans une mine. Mais attention, ça n’était pas une mine traditionnelle, comme celle que l’on peut trouver en Amérique. Non, celles-ci étaient modernes, ultra-modernes, même. Mais cela ne simplifiait pourtant pas la tâche des ouvriers qui y travaillaient. Ils avaient beau être aux commandes de machines minières puissantes, ils y passaient quasiment toute leur journée, du matin à partir de 6 heure jusqu’à minuit, voire même toute la nuit! Totoroshi, qui avait 18 ans, travaillait dans la livraison. Il s’assurait que tous les diamants extraits arrivaient à bon port. Depuis son ordinateur, il suivait le chemin de la marchandise à travers le monde. C’était du travail intensif, très épuisant. Sachant que chaque jour, plus de 500 containers étaient envoyés. Ce chiffre diminuait de plus en plus, ce qui inquiétait les Eirians. Il finirait bien par ne plus y avoir de dimant sur Terre. Que feraient-ils à ce moment-là? C’est la question que tout le monde se pose.
En attendant, Totoroshi travaillait. De toute manière, c’était une obligation.

Chapitre 1: L’organisation secrète

Aujourd’hui, Totoroshi avait fini le travail plus tôt que prévu, ce qui lui permettait de se rendre chez Izaku. C’était l’un de ses amis, et avec lui, il avait décidé de fonder une organisation dont le but était de lutter contre les Eirians. Bien sûr, ils se contentaient juste d’obtenir quelques informations sur eux, guère plus. Ca serait du suicide d’essayer de les stopper. D’autres membres avaient rejoins l’organisation depuis sa fondation, dont une fille, Shinumie. Elle était assez mystérieuse, mais engagée dans la lutte. Totoroshi longeait les rues du Nouveau Tokyo, totalement transformé depuis l’arrivée de ces aliens. Les quartiers important où siégeaient les plus importants étaient à la pointe de la technologie, on se croirait dans un film de Science-fiction. Quant au autres quartiers, ils étaient délaissés, on ne les nettoyait plus. On les détruisait pour construire leurs immeubles sans fenêtres, nommés « Livehuman ». Il arriva enfin devant le « Q.G » de l’organisation, un ancien garage dont la porte ondulée était couverte de coulées de rouille. Il y avait deux lampes en papier japonaises à droite et à gauche de la porte.
La rue était sombre, mais il y avait des lampadaires à intervalles réguliers. Il n’y avait pas grand monde, et la plupart des maisons étaient éteintes. Il toqua à la porte du garage et dit le mot de passe: INGARYU. La porte s’ouvrit, avec quelques crissements. Izaku l’attendait derrière. Shinumie était déjà arrivée, elle était assise sur un canapé. L’endroit ressemblait un peu à un petit salon, légèrement délabré. Il y avait de la moquette au sol, et l’on voyait bien qu’elle n’avait pas été posée par un professionnel. Malgré tout, l’endroit était douillet, chaleureux. Il y avait des poufs et des coussins un peu partout. Certains étaient un peu salis ou tâchés de nourriture. Il y avait une télévision sur un meuble à tiroir, dans lesquels se trouvaient des papiers remplis de notes, datant des anciennes enquêtes menées. Au mur étaient fixées des photos et des cadres avec des peintures traditionnelles, représentant des samouraïs. Izaku lui balança:
« -Hé l’ami! réveille-toi! T’as la tête d’un Eirians!
-Arrête, j’ai eu une des ces journées…
Totoroshi s’avança, et s’assis à côté de Shinumie. Il lui dit:
-Alors? Des nouvelles?
-Oui, on réussi a pirater le compte Facebook d’un de ces Eirians.
-Quoi?! Mais c’est hyper dangereux ça! Ca va pas? Vous voulez tous crever?!! Et puis...
Izaku l’arrêta:
-Cool, cool! No panic! Ne t’inquiète pas, j’’ai pris les précautions, ils ne pourront jamais nous repérer!
Shinumie ajouta:
-Et puis en plus, grâce à ça, on a eu accès à pas mal de trucs intéressant.
-Ouais, on a demandé quelques données à certains de ses amis pas mal placés dans la hiérarchie! »  dit Izaku.
-Vous êtes dingue… » dit Totorisho, déconcerté.
-Je meurs de faim! Pas vous? » annonça Shinumie.
-Si, allons manger! Je te montrerais après ce que nous avons déniché... » dit Izaku en se dirigeant vers la salle à manger.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
黑色5899
Duelliste de Satellite
Duelliste de Satellite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 114
Age : 17
Carte(s) Préféré(s) : Stardust Dragon
Humeur : 生气
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: [Fiction] Terranoïa   9/12/2015, 17:03

Un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fiction] Terranoïa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos personnages de fiction préférés
» [Fiction originale] Androïdes
» Comment publier une fiction ?
» QUE SERA LA TERRE APRES LES HUMAINS De la fiction ? Pas si sûr !...
» Ma fiction Manga Fanesque [E.R Man]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stardust-Yuusei :: Autres :: GFX-
Sauter vers: